Ophtalmologue, Clinadent

Ophtalmologie

Ophtalmologue : consulter un spécialiste des yeux

Quand consulter un ophtalmologue ?

Vous vous demandez quand consulter un ophtalmologue ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec ce spécialiste des yeux dès que vous remarquez une évolution de votre vision. Cela peut être une difficulté à voir clair de près ou de loin, une fatigue oculaire, des migraines ophtalmiques, une sensibilité à la lumière, etc. Tous ces symptômes, dont la liste n’est pas exhaustive, indiquent qu’une visite chez l’ophtalmologue est nécessaire.

Si vous portez déjà des lunettes ou des lentilles, une visite régulière chez votre ophtalmologue est également recommandée afin de suivre l’évolution de votre vision. En effet, si votre correction n’est plus adaptée et que vous continuez à la porter, vos yeux vont forcer et, à terme, vous y verrez moins bien.

De nombreuses affections traitées par l’ophtalmologue sont liées à l’âge. En vieillissant, il est donc recommandé d’être suivi par un ophtalmologue.

Aussi, certaines maladies peuvent influencer le fonctionnement de l’œil, comme le diabète, l’hypertension artérielle, certains rhumatismes et maladies infectieuses. Si cela est votre cas, mieux vaut être suivi par un ophtalmologue. Ou du moins prendre rendez-vous rapidement si vous remarquez une évolution de votre vision.

Comment se déroule une consultation avec un ophtalmologue ?

Pour établir un diagnostic, l’ophtalmologue commencera généralement par vous poser quelques questions. Si vous avez remarqué une évolution de votre vue, c’est le moment d’en parler. C’est également le moment idéal pour aborder vos antécédents personnels ou familiaux.

Lors de la consultation, l’ophtalmologue pratique un examen clinique. Il pourra par exemple effectuer des tests de vision, examiner les fonds d’yeux, prendre la pression intraoculaire, etc.

D’autres examens peuvent être pratiqués selon les symptômes. En fonction du diagnostic, d’autres consultations pourront être nécessaires, par exemple pour une chirurgie.

Les principales affections traitées par l’ophtalmologue

L’ophtalmologue peut être amené à traiter de nombreuses affections. Voyons quelles sont les plus courantes.

Les défauts de la vision

La plupart du temps, on consulte un ophtalmologue lorsque l’on soupçonne un défaut de la vision. On appelle défaut de la vision un trouble de la vue qui empêche la personne de voir un objet net. On en répertorie 4 : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie. Ces défauts peuvent être corrigés par le port de lunettes ou de lentilles, ou encore grâce à une opération laser.

La myopie se caractérise par un œil trop convergent ou trop long par rapport à sa convergence. Ainsi, l’image de l’objet observé se forme en avant de la rétine : c’est pour cela qu’il est perçu comme flou. La myopie touche donc la vision de loin.

L’hypermétropie se caractérise par un œil pas assez convergent ou trop court par rapport à sa convergence. Ainsi, l’image se forme en arrière de la rétine et empêche la vision de près. Cela causera des difficultés pour lire et pour travailler sur l’ordinateur par exemple.

L’astigmatisme est une forme irrégulière de la cornée, ce qui entraîne une déformation de l’image. Ainsi, une personne astigmate verra un point rond comme une ligne par exemple. Ce trouble touche aussi bien la vision de loin que la vision de près.

La presbytie se caractérise par la perte progressive du pouvoir d’accommodation de l’œil. Lorsqu’il vieillit, le cristallin perd en élasticité. Il est donc de moins en moins capable de modifier sa courbure, ce qui fait que l’image des objets proches se forme derrière la rétine. La vision de près est perturbée mais la vision de loin est conservée.

La cataracte

Saviez-vous que la cataracte touche plus de 50% de la population âgée de plus de 75 ans ? Caractérisée par une opacification du cristallin, elle entraîne une baisse de la vision lente et progressive, mais néanmoins de plus en plus gênante. L’un des premiers signes est une sensibilité anormale à la lumière, appelée photophobie, notamment en cas d’éblouissement au soleil ou lors de la conduite de nuit. La baisse visuelle peut d’abord être corrigée par le port de lunettes ou de lentilles. Mais la chirurgie est le seul moyen d’améliorer la vision sur le long terme.

Le glaucome

Maladie du nerf optique, le glaucome touche majoritairement les personnes âgées de plus de 45 ans. C’est l’augmentation de la pression intra-oculaire – qui peut être contrôlée par l’ophtalmologue – qui entraîne une destruction progressive des fibres du nerf optique et donc une diminution du champ visuel. Une fois diagnostiqué, le glaucome devra être contrôlé régulièrement par l’ophtalmologue, qui pourra prescrire des traitements médicaux (collyres). Un traitement chirurgical ou par laser peut être proposé dans certains cas.

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA)

Vous avez sûrement déjà entendu parler de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA). Il s’agit d’une maladie dégénérative de la rétine, d’évolution chronique. Elle débute généralement après l’âge de 50 ans. Dans les pays industrialisés, c’est même la première cause de malvoyance sévère chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Cette maladie touche la zone centrale de la rétine, la région maculaire, et entraîne une perte progressive de la vision centrale. Dans la majorité des cas, la vision périphérique et latérale n’est pas endommagée.

Plusieurs symptômes sont à surveiller après 50 ans :

  • Baisse de la sensibilité aux contrastes ;
  • Baisse de l’acuité visuelle ;
  • Vision déformée ou gondolée ;
  • Apparition d’une tache centrale.

Si vous vous reconnaissez dans l’un ou plusieurs de ces symptômes, n’hésitez pas à consulter rapidement un ophtalmologiste.

Remboursements de l’ophtalmologie

Lorsque la consultation avec un ophtalmologue est prescrite par un médecin traitant, elle est prise en charge par l’Assurance maladie. Pour être bien remboursé par la sécurité sociale, consultez d’abord votre médecin traitant et demandez une ordonnance.
Les lunettes et lentilles qui pourront éventuellement être prescrites par l’ophtalmologue sont en partie remboursées par la sécurité sociale. Le reste est généralement couvert par votre mutuelle. Sachez également qu’il existe un programme “100% Santé” chez les opticiens. Il s’agit d’une sélection de lunettes de vue (monture et verres) qui seront intégralement prises en charge par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé (mutuelle).

“Better smile, Better life”

À propos

Les cliniques dentaires Clinadent offrent un service d’accompagnement complet : des équipes dentaires pluridisciplinaires, des plateaux techniques de pointe et une prise en charge administrative complète.

Horaires

Lundi-Vendredi : 09.00 - 19.00