Qu’est ce que la parodontite et quelles en sont les causes ? 

Qu’est ce que la parodontite ?

 

La parodontite est une maladie d’origine bactérienne, une inflammation des tissus autour de la dent (le parodonte) qui détruit les fibres d’attachement soutenant les dents et l’os. Maladie lente, pouvant s’étaler sur plusieurs années, peu à peu, les dents se déchaussent entraînant leur perte si aucune intervention n’est faite. Cette maladie peut venir d’un manque d’hygiène mais est principalement et souvent due à des mécanismes immunitaires trop faibles. La parodontite débute par une inflammation de la gencive, nommée gingivite, puis s’étend peu à peu vers le tissu osseux. Des poches infectées se forment alors entre la gencive et la dent, provoquant des douleurs. Ces dernières sont amplifiées s’il s’agit d’une parodontite agressive, très localisée, en opposition à la parodontite chronique, qui progresse plus lentement. Elle peut aussi provenir d’une maladie générale affaiblissant le patient.

Ces deux facteurs conjugués, les bactéries buccales et l’affaiblissement du système immunitaire du patient, occasionnent un développement de la parodontite, qui peut-être rapide si une intervention dentaire n’est pas effectuée.
Les bactéries buccales constituent la plaque dentaire : certaines sont bénéfiques alors que d’autres sont néfastes. Peu à peu, la plaque dentaire se forme et est éliminée par le brossage des dents si celui-ci est bien fait et de façon très régulière. Si la plaque dentaire se consolide, elle devient rapidement tartre, en quelques jours puis peut occasion une gingivite et ensuite une attaque de la gencive. Dans ce cas, une intervention d’un dentiste pour un traitement parodontal est obligatoire afin de la soigner au plus vite.

Les causes de la parodontite peuvent également être liées à l’âge, aux modifications hormonales, notamment et surtout chez les femmes lors de la grossesse ou de la ménopause, aux maladies immuno-dépressives comme le diabète ou le VIH. Il existe également des cas de couronnes mal placées qui entraînent l’accumulation du tartre.

Enfin, de mauvaises habitudes d’hygiène sont également sources d’augmentation de la présence de bactéries buccales comme la consommation de tabac, d’alcool ou une mauvaise hygiène alimentaire.

 

Symptômes de la parodontite

 

Le premier symptôme de la parodontite est la gingivite qui se traduit par une inflammation et un saignement des gencives. C’est le tout premier signe qui doit susciter une alerte du patient. Des poches se forment ensuite entre la gencive et la surface de la racine dentaire, celles-ci détruisent peu à peu l’attache de la dent à la gencive et par conséquence de l’os de la gencive. Un œdème peut aussi être observé gênant la mastication et entraînant une douleur latente avec ou sans abcès. En cas d’abcès, gencive gonflée et douloureuse, avec du pus qui en sort, celui-ci doit être radiographié pour éviter que l’infection ne se soit déjà propagée plus avant dans la dentition. La mauvaise haleine est aussi un des symptômes de la parodontite.

Cependant, la parodontite n’est pas toujours douloureuse d’où la difficulté à parfois la repérer. Enfin, le symptôme ultime est le déchaussement avec des dents qui bougent.

 

La maladie peut être localisée, touchant une seule dent ou un groupe de dents, ou au contraire, s’étendre à toute la bouche.

 

 

 

Traitement de la parodontite

Maladie lente, pouvant s’étaler sur plusieurs années, la parodontite nécessite un traitement efficace et rigoureux administré par un professionnel.

 

En terme de prévention, divers gestes peuvent être mis en place pour avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est indispensable de se brosser les dents 2 à 3 fois par jour avec une brosse à dents souples ou une brosse à dents électrique qui automatisera le brossage. Un brossage intermédiaire, à savoir entre les dents, évitera la formation de tartre. Pour cela, fil dentaire, brossette et jet pulsé sont recommandés.

 

Ces gestes sont préventifs et n’occulte pas le traitement par un professionnel de la santé bucco-dentaire : votre chirurgien-dentiste. Après consultation, il préconisera un plan de traitement de la maladie parodontale. Un examen clinique sera effectué pour juger de l’état de la gencive et du degré d’inflammation. Après cette étape, l’étape suivante sera d’éliminer le dépôt de tartre que ce soit par ultra-sons ou par instruments manuels le détartrage est suivi d’un surfaçage puis d’un polissage qui consiste en un traitement directement à la racine.

 

En cas d’atteinte profonde de la gencive, une chirurgie parodontale sera envisagée sous anesthésie locale ; ce traitement consiste à inciser la gencive (chirurgie d’accès) pour en faciliter le nettoyage et atteindre les endroits difficiles à nettoyer, à rajouter de l’os si la perte est importante ou, si la dent est tombée, à poser un implant. Cette intervention nécessite deux étapes : le nettoyage de la gencive qui est replacée et suturée et une seconde étape avec le retrait des fils une à deux semaines après l’intervention.

 

Toutes ces interventions doivent obligatoirement se dérouler sous la direction d’un chirurgien-dentiste. Une bonne hygiène dentaire et des visites régulières chez le dentiste constituent la meilleure des préventions contre la parodontite.

Cliniques Dentaires Clinadent

VOIR NOS PRESTATIONS 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Better smile, Better life »

À propos

Les cliniques dentaires Clinadent offrent un service d’accompagnement complet : des équipes dentaires pluridisciplinaires, des plateaux techniques de pointe et une prise en charge administrative complète.

Horaires

Lundi-Vendredi : 09.00 - 19.00